Happer Trèfle, 2020.

Avec Debora Incorvaia (comestibles) et Aapo Nikkanen (musique, vêtement)
Mini-concert, chansons, boissons, comestibles.


Chateau Oiron, Les écritures bougées, commissaire : Aziyadé Baudouin Talec.


Amères,
2019.




Sur une invitation du CAC Brétigny, j'ai imaginé une boisson qui traduirait une situation en goût et serait capable de transmettre des savoirs reliés aux contextes économiques et botaniques dans lequel est implanté le centre d’art. Pour cela, j'ai cueilli durant deux années différents végétaux provenant de plusieurs territoires reliés entre eux par la saveur amère, caractéristique de nombreuses plantes incultes franciliennes et de plantes exotiques américaines. Amères est un condensé buvable de ces différentes identités paysagères et politiques. L’étiquette, conçue en collaboration avec les graphistes Charles Mazé et Coline Sunier, contient l’histoire de sa composition, de son usage et de ses effets.






Soil Sand Seed, 2018, installation.

Parc Saint leger art center, Pougues-les-eaux. September - December, 2018.


Interview en français de ma pièce Soil Sand Seed sur Bac FM, Nevers, septembre 2018. Entretien avec Anna Zachmann et Elena Cardin.

A countryside inside a potion to be listened as a song.
I picked up leaves, roots and corks all around the art center. I washed it, I dried it, I sent it by mail in Reykjavik to the artist Styrmir Örn Guðmundsson. He composed music while drinking the potion. I wrote and sang lyrics, while drinking the potion. The installation is composed by the potion and the song to be drinkable / listenable by the public. 




Soil Sand Seed, 2018
Installation. Composé de :
- Soil sand seed, boisson : racine de bardane, feuilles et écorces de frêne, feuilles et fleurs de trèfle rouges, feuilles et fleurs de lamier blanc, bourgeons de pin sylvestre, huile essentielle de pin sylvestre, fleurs d'hibiscus.
- Soil Sand Seed, chanson, 2018. Paroles et voix : Géraldine Longueville. Musique : Styrmir Örn Guðmundsson.
Photo : Aurélien Mole


           

Herbes vagues, 2018, installation. 

40mcube, contemporary art center, Rennes / City of Louvigné-du-Désert. April - May, 2018.


Suite à ma résidence d’un mois et à ma présence hebdomadaire sur le marché de Louvigné-du-Désert, Herbes vagues est une installation réalisée à partir de cueillettes et de conversations. Sur le principe du bouquet, Herbes Vagues est une composition de cinq éléments végétaux et minéraux qui s’assemblent dans une boisson et une chanson. L’installation rassemble une succession d’interprétations, vaguant d’un contenant à l’autre, que le public est invité à expérimenter simultanément.


Herbes vagues, 2018
Tissu, boisson, installation sonore, texte imprimé. Composé de :
- Herbes Vagues, boisson : feuille de fougère, pousse de houx, fleur de genêt, granite bleu, poudre de gombo.
- De toutes les manières de voir, celle de boire l’eau serait la plus transparente, chanson, 2018.


 

Excipio, Performance, 2018.

Mosquito Coast Factory, April 20, 2018

Malgré la mutation du paysage, la nature est toujours présente aux alentours des équipements industriels et des zones artisanales. Parfois injustement considérés voire ignorés, ces territoires « péri-ruraux » dissimulent des îlots végétaux dont l’histoire demande a être reconsidérée avec plus d’attention et de poésie.

Implantée, côté Sud, dans une zone d’activité située en bordure d’une voie rapide, Mosquito Coast Factory jouxte, côté Nord un étang, un bois et des terrains agricoles. Cette configuration singulière est propice à interroger la façon dont la flore résiste à l’extension constante des infrastructures humaines. L’artiste Géraldine Longueville se propose de nous embarquer à la découverte des plantes et nous convie à participer à une cueillette aux abords de Mosquito Coast Factory. L’occasion de porter un regard nouveau sur ces lieux où l’on ne se promène pas habituellement mais qui participent pourtant à la transformation de nos campagnes. L'idée est de créer une réserve de matériel végétal comestible, qui vient s’ajouter aux matériaux stockés et utilisés à Mosquito Coast Factory. L’artiste imagine une boisson spécifiquement pour les besoins de l’association qui la réalisera et l’interprétera ensuite lors de ces prochains vernissages ou événements publics.


Le 20 avril 2018, Géraldine Longueville réalise Excipio, une performance autour des plantes médicinales et ornementales, mêlant l’histoire de la botanique exotique à celle de l’herboristerie locale. Excipio qui signifie « retirer », « recueillir », est la racine latine du mot « excipient » désignant toute substance associée au principe actif d'un médicament et dont la fonction est de faciliter l'administration, la conservation et le transport.
Dans sa pratique, Géraldine Longueville envisage l’excipient comme un mode de transmission, un récit oral sur le savoir et l’imaginaire des plantes présentes autour de nous.