About


Géraldine Longueville
(1981. Paris)

Diplômée en 2002 d’un Master Histoire de l’art, Sorbonne Université et en 2012 d’un Master Fine Art, Sandberg Institute, Amsterdam. Géraldine Longueville découvre Paris et sa scène artistique au début des années 2000, en tant que membre de l’artist run space Glassbox. Ses projets d’expositions interrogent les modalités de monstrations et de productions des oeuvres : installation furtive dans l’espace public (La Galerie extérieure, 2005-2010), exposition à activer (Papier avec Lune, 2009), banquet et voyage collectif (L’entremet, 2010-2012), résidence d’artiste et workshop avec une cheffe dans un restaurant parisien (Black Garlic, 2014-2017).

En 2011, elle débute une collaboration avec David Bernstein et Jurgis Paskevicius sous le nom de Jugedamos. Ensemble, ils écrivent, performent et improvisent plusieurs storytelling qui seront présentés au Sculpture Center, New York; au Festival Performa, New-York; à Nomas Foundation, Rome; à De Appel, Amsterdam, à Taïga art space, St Petersbourg. Elle collabore ensuite dans des projets à long terme avec Myriam Lefkowitz, Styrmir Orn Gudmundson et Benjamin Seror.

Depuis 2017, elle travaille essentiellement en solo sur la transmission sensorielle de données politiques, médicinales et botaniques. Elle aborde ainsi la connaissance des plantes, de notre environnement et des territoires en transmettant des savoirs oubliés : Chercher l’eau, 2021, festival La chambre verte d’Auteuil; Hâper Trêfle, 2020, Château d’Oiron; Amères, 2019, commande in situ CAC Brétigny; A state of water, 2019, Betonsalon.

En 2020 elle est lauréate de la bourse à la production d’œuvres d’art de la Fondation des Artistes pour son projet Amère, Amarga, Marara, qui lance une nouvelle recherche autour du quinquina, de son exportation à son acclimatation dans les anciennes colonies françaises. Cette recherche se poursuit en 2021 dans le cadre d’un doctorat à l'école Doctorale RADIAN avec l’Esbam et l’Université de Caen.